Inicio | Documentos | Consejos sobre plantas | ¿ Qué hacer con los pulgones ?


¿ Qué hacer con los pulgones ?

Généralités :
Passant un hiver sans encombre dans des œufs plutôt résistants, une multitude de pucerons voient le jour et se mettent à l'ouvrage. Il en existe des spécifiques à une espèce de plantes comme le puceron noir du cerisier) et d'autres polyphages 'mangeant à tous les râteliers' comme le puceron de la fève qui aime aussi d'autres légumineuses et même les seringats ! De taille variable jusqu'à 5 mm, il peut revêtir plusieurs couleurs : vert pour le puceron du rosier, gris pour celui du pommieret même se recouvrir de filaments tel le puceron du hêtre.

Les plantes sensibles sont principalement :
Tous les végétaux sont susceptibles d'être colonisés par ces charmants insectes. Mais rosiers, dahlias, capucines, fèves, haricots, arbres fruitiers, tilleul sont particulièrement attaqués.

Epoque d'apparition et mode d'action :
Généralement les jeunes pousses de l'année, gorgées de sève attirent les plus grosses colonies de pucerons. Ces derniers enfoncent leur stylet dans les tissus pour chercher les canaux de sève. Ils boivent jusqu'à plus soif et rejettent une partie de la sève sous forme de miellat. Cette substance collante attire mouches, abeilles et surtout fourmis qui se montrent de vrais bergers pour les pucerons ( transportant les œufs, protégeant et regroupant les adultes !). Un champignon microscopique adore aussi ce miellat : la fumagine, semblable à de la poudre charbonneuse qui s'installe à la surface des feuilles et entraîne à la longue leur chute.

Conséquences pour les plantes :
Les jeunes pousses infestées se recroquevillent et les feuilles se crispent. Les pucerons apportent même en prime des virus et des galles aux formes surprenantes ( galles de l'orme par exemple).

Traitement :
N'intervenez pas trop vite car une attaque de pucerons ne fait pas dépérir une plante.
Laissez intervenir les auxiliaires naturels du jardin :

  • la coccinelle : une seule mange 70 pucerons / jour
  • la syrphe : petite mouche ressemblant à une guêpe qui mange une cinquantaine de pucerons/ jour.
  • La mouche aux yeux d'or : ses larves dévorent 40 pucerons/ jour.

Il existe même un insecte qui pond ses œufs à l'intérieur du puceron !
Si l'attaque est sévère et tout en protégeant ces précieux auxiliaires, utilisez Pucerons Rapid de Fertiligène. Pour déloger les pucerons dissimulés sous les feuilles déformées, préférez Pucerons Systémique de Bayer qui est véhiculé par la sève de la plante. Je conseille de ne pas abuser d'insecticides car un jardin sans puceron est déserté par les coccinelles. Et lorsque le puceron revient, gare !

Fuente: http://www.botanic.com

Tags:

Comentarios


¿Te gusta cocinar?

alfogon.com

Ven al Club de Cocina

Autor


jaimerubio

Publicidad

Marcadores

Paypal Valid XHTML 1.0 Transitional   Validate CSS Valid RSS

Vista Cache. Expira el 2016-12-09 00:17:56 AM